LA GRIPPE

La grippe, connue par la M.T.C. sous le nom de GAN MAO (regroupant également les différentes formes de rhumes) est une maladie infectieuse et contagieuse, due aux Myxovirus influenzae A, B et C, évoluant sous la forme de grandes pandémies entrecoupées de petites épidémies saisonnières localisées et dont la gravité varie en fonction de l'épidémiologie.

Chaque année, elle déferle, par vagues successives, en début d'hiver ou un peu plus tard. Il suffit d'un temps humide et relativement doux après un épisode de froid sec pour que le virus redouble de virulence. Infection virale aiguë de l'arbre respiratoire, la grippe est extrêmement contagieuse. Elle se transmet d'un sujet infecté à un sujet sain via les gouttelettes d'eau que notre corps expulse sous forme d'aérosols pendant la respiration, l'éternuement, la toux, l'écoulement nasal.... Pour être infecté, il faut en respirer une dose suffisante, et offrir un terrain favorable.

Au cours de notre siècle actuel, trois pandémies de grippe ont été recensées :

  • la grande pandémie de "grippe espagnole" de 1918 - 1920 provoquée par le virus grippal A (H1N1) : plus de 20 millions de morts et environ 1 milliard de malades
  • la pandémie de "grippe asiatique" de 1957 provoquée par le virus A (H2N2) : 98 000 morts aux Etats-Unis
  • et la pandémie de "grippe de Hong Kong" en 1968 provoquée par le virus A (H2N2) : 18 000 morts en France

Pendant les périodes interpandémiques, la grippe sévit sous forme d'épidémies d'ampleur variable de novembre à avril sans compter les cas de grippe isolés et sporadiques existant chaque année dans différents pays d'Europe et qui sont sans conséquence.

Le virus de la grippe

1 - Origine du virus

Les réservoirs animaux joueraient un rôle important dans l'apparition de nouveaux variants chez l'homme. On pense notamment que les oiseaux sont l'hôte original des virus de la grippe et que les virus grippaux aviaires constituent un gisement important de gènes viraux.

Il est maintenant démontré que les virus aviaires peuvent se transmettre directement à l'homme et provoquer des cas humains de grippe.

2 - Les différents types de virus

Le virus de la grippe appartient à la famille des Orthomyxoviridae. Ce sont des virus enveloppés à ARN simple brin de polarité négative. Ils ont une forme sphérique de 80 à 100 nm de diamètre.

Il y a trois types de virus grippaux : les Influenza virus A, B et C. Le type A mute avec une grande facilité, permettant de distinguer des sous-types (H1N1, H2N2, H3N2) et des variants dans les sous-types : H3N2.

Les grippes provoquées par les virus A et B se ressemblent et il est impossible de les distinguer sur le plan clinique. Quant aux symptômes provoqués par le virus C, ils sont proches de ceux d'un simple rhume et se limitent à une expression sporadique.

Symptômes
La période d'incubation du virus de la grippe dure de 24 à 48 heures. Après cette période d'incubation, les premières manifestations physiques provoquées par la maladie se font ressentir. A noter qu'une personne est contagieuse pendant environ 6 jours, y compris le jour qui précède le début des symptômes. Les symptômes communs traduisent en fait la réaction immunitaire de notre organisme :

  • asthénie
  • frissons
  • maux de tête
  • douleurs musculaires et articulaires
  • fièvre parfois intense (39-40°C)

Le tout peut être accompagné de congestion nasale, pharyngite, toux.
C'est à ce moment là que les complications peuvent survenir car l'épithélium des organes respiratoires est irrité, les cellules affaiblies ou mortes.
De ce fait, des agents pathogènes peuvent profiter de la brèche ouverte par le virus de la grippe pour pénétrer notre organisme et s'y développer à leur tour.
Dans ce cas seulement des antibiotiques peuvent être indiqués.
Le rétablissement est complet chez la plupart des sujets en une à deux semaines.

3 - Traitement prophylactique par la vaccination

Il n'existe pas actuellement de thérapeutique totalement efficace en occident pour traiter les infections dues au virus de la grippe, à l'exception de la vaccination.

Composition du vaccin
Le vaccin contre la grippe est composé de particules virales inactivées.
Il est donc impossible, contrairement à ce que croient encore certains, que la vaccination antigrippale cause la grippe.

La composition du vaccin n'est pas la même d'une année sur l'autre, elle varie en fonction du contexte épidémiologique.
Elle tient compte notamment des observations du réseau mondial de laboratoires, coordonnés par l'Organisation mondiale de la santé et qui ont pour fonctions d'isoler et d'identifier les virus de la grippe circulant autour du monde et donc d'identifier les nouvelles souches de virus de la grippe.

Administration du vaccin
Le vaccin antigrippal est administré sous forme d'une injection intradermique à renouveler tous les ans.
L'immunité apparait 10 à 15 jours après la vaccination et dure un an.
Il existe cependant quelques contre-indications : les tares organiques sévères, l'allergie à l'oeuf.

Les effets secondaires de la vaccination contre le virus de la grippe sont mineurs : un endolorissement à l'emplacement de l'injection peut être ressenti.

Efficacité du vaccin
L'efficacité de la vaccination est établie mais la couverture à 100% n'existe pas.
On estime que le vaccin antigrippal est efficace au mieux dans 80% des cas.
De plus, le vaccin ne protège que contre certaines souches de la grippe.
On peut donc être vacciné contre la grippe et être infecté par la maladie. Dans ce cas, la gravité et la fréquence des complications sérieuses de la grippe sont réduites.

Personnes pressenties à recevoir le vaccin
Les conséquences de la grippe peuvent être dangereuses voir même fatales pour certaines catégories de la population à qui il est vivement recommandé de se faire vacciner. Il s'agit :

  • des personnes âgées de 70 ans et plus
  • des personnes immunodéficientes ou celles qui souffrent de maladies chroniques
  • des personnes côtoyant les sujets à risque (ex.maison de soins infirmiers)

4 - Traitement préventif en MTC

Outre les mesures prophylactiques de base en période d'épidémie (éviter tout contact rapproché avec une personne infectée, se laver les mains souvent et ne pas les approcher des yeux et du nez), la prévention consiste à augmenter les défenses immunitaires, accompagnée d'une alimentation saine, d'un sommeil suffisant, d'une gestion efficace du stress, etc.).
Le système immunitaire est vu en M.T.C. comme une partie de l'énergie défensive du corps (WEI QI).
On peut le stimuler en tonifiant les points suivants :
DM14 (DA ZHUI), E36 (ZU SAN LI) et GI4 (HEGU),
et par la formule YU PING FENG SAN (Les posologies et indications sur les différents traitements seront détaillés dans le cours de 3ème année.) composée de HUANG QI (Radix Astragali), BAI ZHU (Rhizoma Atractylodis Albae) et FANG FENG (Radix Ledebourelliae) qui va consolider la Rate, arrêter les transpiration (astringeant à ne pas utiliser sur une attaque de Biao mais uniquement en prévention) et tonifie le Qi.

On peut également contrôler la grippe épidémique en période de printemps ou d'hiver en utilisant les plantes antivirales et antimicrobiennes GUAN ZHONG (Rhizoma Dryopteridis) qui élimine la chaleur et les toxines, ZI SU YE (Follium Perillae) et JING JIE (herba Schizonepetae) qui libèrent la surface et dispersent le froid.

5 - Traitement curatif par la thérapeutique antivirale

Chez les individus de bonne composition générale, il n'est pas nécessaire de suivre un traitement. Il suffit d'appliquer une thérapie très basique qui consiste à rester au lit, au chaud, boire beaucoup, dégager le nez, faire baisser la fièvre, et utiliser des désinfectants pour limiter la contagion. Sinon, on peut avoir recours aux antiviraux.

Antiviraux
Les antiviraux se fixent sur une partie d'un composant du virus qui échappe à toute modification. Ils agissent en bloquant la neuraminidase, enzyme essentielle à la libération du virus. Celui-ci reste donc prisonnier des cellules hôtes ce qui a pour effet de limiter l'infection.
Ils réduisent les symptômes de la maladie ainsi que sa durée (réduction de 36 à 60 heures). Par conséquence, ils permettent de diminuer fortement les complications sérieuses responsables de la plupart des décès.

Amantadine et Rimantadine
Disponible uniquement sur ordonnance médicale, ils sont très peu utilisés en Europe. La rimandatine n'est d'ailleurs plus disponible en France.
On a parfois recours à eux pour protéger les personnes qui se sont trouvées au contact d'une personne infectée ou pour des personnes qui peuvent mal réagir à la vaccination contre la grippe.
Le coût et la fréquence des effets secondaires de ces traitements ne permet pas un usage habituel.

Relenza et GS 4104
Le zanamivir, commercialisé sous le nom de Relenza par les laboratoires Glaxo-Wellcome, est le premier antiviral contre les infections dues au virus de la grippe de type A et B.
Son mode d'action : il inhibe l'enzyme présent à la surface des virus A et B, la neuraminidase, indispensable à la dissémination du virus grippal. En effet, en coupant la liaison hémagglutinine-acide sialique terminal, elle permet aux particules virales de se dissocier de la membrane cellulaire. Dans ce cas, les virions restent agglutinés à la surface des cellules respiratoires infectées.
Ce médicament est délivré sous prescription médicale, non remboursé par la sécurité sociale, chez l'adulte et l'adolescent (à partir de 12 ans).
Un autre traitement, le GS 4104, signé Hoffmann-Roche, est en dernière ligne des essais cliniques.

Pour prescrire un de ces produits, le médecin doit être sûr qu'il s'agit d'une grippe. C'est pourquoi, en même temps que les antiviraux, un test capable de fournir un diagnostic en 15 - 30 minutes est disponible.

Antibiotiques
Ils traitent uniquement les complications de la grippe, ils sont impuissants contre le virus.

6 - Traitement curatif par la MTC

Loin de généraliser un traitement commun à tous les patients atteints de la grippe, la M.T.C. distingue parmi les 'Gan Mao' épidémiques (Liu Gan) deux syndromes différents :

  • syndrome Biao par Vent Froid : état grippal avec crainte du vent et du froid, absence de transpiration, écoulement nasal clair, pouls superficiel (car Biao) et serré (car présence de Froid),
  • syndrome Biao par Vent Chaleur : état grippal avec hyperthermie, transpiration, nez sec ou avec écoulement jaune épais, enduit lingual jaune, pouls superficiel (car Biao) et rapide (car présence de Chaleur).

L'avantage de la M.T.C. distinguant ces syndromes pour une même maladie est de proposer un traitement efficace et adapté à chaque patient, agissant ainsi sur l'infection virale mais également sur les symptômes qui en découlent.

. En présence d'un syndrome Biao par Vent Froid, le traitement (Tout traitement doit se faire sous contrôle médical, avec le diagnostic du praticien compétent.) consiste à chasser le vent Froid, libérer la surface, et favoriser la fonction d'exhalation du Poumon. On proposera en acupuncture (La liste n'est pas exhaustive car détaillée en cours.) des points tels que P7 (Lie Que), GI4 (He Gu), V12 (Feng Men), VB20 (Feng Chi), DM16 (Feng Fu), DM14 (Da Zhui), etc.
Le traitement par ventouse le long du Méridien Zu Tai Yang (Méridien Vessie, notamment le V13 point Fei Shu) est recommandé.

On peut employer en pharmacopée la formule JING FANG BAI DU SAN.

· En présence d'un syndrome Biao par Vent Chaleur (cas le plus fréquent lors d'une grippe, après la période d'incubation), le traitement consiste à expulser le vent Chaleur et favoriser la fonction d'exhalation du Poumon. On proposera en acupuncture des points tels que DM14 (DA ZHUI), GI11 (QU CHI), P5 (CHI ZE), YU JI (P10), WAI GUAN (TR5), GI4 (HE GU), GI1(SHANG YANG) … adaptés selon le diagnostic réalisé (maux de gorge, convulsions, etc.).