WANG Defeng à l’honneur dans la revue « Pharm’Ancestral »

Wang DeFeng pour Pharm'Ancestral

Enseignement et recherche en MTC

par Charline ROUCHE rédactrice en chef de la revue « Pharm’Ancestral »

Comment avez-vous rencontré la MTC ?

« Mon chemin à travers la MTC a commencé pour moi dès l’enfance. Du coté de mon père, il y avait déjà 7 générations de médecins en MTC. Je suis la 8è génération. J’ai débuté mon apprentissage au sein de ma famille grâce à mon grand oncle que je suivais lors de ses consultations pendant les vacances.

Dans un premier temps, je pensais me diriger vers les mathématiques mais, au dernier moment, j’ai changé d’avis. Je ne souhaitais pas que cette profession familiale s’arrête avec moi.

Je suis donc entrée à l’université de Médecine Traditionnelle Chinoise. Une fois entrée à la faculté de Beijing, j’ai compris que je ne m’étais pas trompée car j’étais vraiment passionnée.

J’ai fait mon premier cycle en médecine, puis à l’issue du doctorat, j’ai passé un concours « Etude et Recherches ». J’ai pu ensuite suivre un grand professeur d’acupuncture, le Pr Pu Ren HE durant 3 ans.

A son contact, j’ai effectué plusieurs recherches sur l’Acupuncture, notamment une méthode antique très peu utilisée à l’époque : ‘l’aiguille de Feu’. J’ai fait mes recherches sur des anciens textes en utilisant les moyens technologiques de l’époque pour tester la température, la microcirculation et plusieurs pathologies cliniques.

A l’époque, la pharmacopée Traditionnelle Chinoise représentait une véritable nouveauté en Europe car les médecins occidentaux pensaient que l’acupuncture était le seul outil de la MTC, alors qu’en réalité l’acupuncture ne représente que 30% de la MTC et 70% des cas cliniques nécessitent d’utiliser la pharmacopée.

J’ai accepté ensuite une mission pour travailler au Pakistan au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS-WHO), pendant 6 mois.

Puis je fus invitée en France par l’institut Européen de Médecine Traditionnelle Chinoise.

Beaucoup de médecins étudiants dans cet institut maitrisaient déjà l’acupuncture mais ils avaient encore très peu de connaissances sur la Pharmacopée Traditionnelle Chinoise. On m’a donc demandé de l’enseigner …

… J’ai ensuite ouvert ma propre école de Médecine Traditionnelle Chinoise avec le soutien de plusieurs médecins. Plus complète, elle enseigne tous les outils de la MTC : Acupuncture, thérapie manuelle (massage Tuina), Qi Gong, Diététique ainsi que la Pharmacopée, qui représente une grosse partie de la formation… »